Get Adobe Flash player
Dans un pays où la consommation de riz est plus qu'un mets mais toute une tradition, et comme l'initiateur du projet des plaines de Laniera est le fondateur de l'Arema, l’invitation des Akaninjaza Velasoa, Ezaka, Lovasoa d’Ambohitrarahaba coule de source... C’est avec le sourire que ces crèches ont convié les jeunes et les femmes Arema pour une journée de retrouvailles, là ou Didier et Celine Ratsiraka avaient eux-même mis la main à la pâte, mais aussi et surtout pour participer aux dernières semences de l’année. Tous se sont finalement retrouvés dans les rizières, et le fruit de leur labeur contribuera au repas des enfants des crèches pour l’année prochaine. Rendez-vous est fixé pour la récolte prévue en décembre !

Lire la suite...

À l’image de sa vie, Moïse Rakotosihanaka nous a quittés sans fanfares ni trompettes, ce matin vers 5 heures. Père, grand-père, époux et militant modèle, il nous a séduits par sa persuasion discrète, envoutés par son entrain chaleureux et dorlotés de sa minutie attentionnée. Il restera à jamais notre doyen et ami fidèle de toujours, notre Ray aman-dreny... Sénateur élu, vice-président de la Chambre haute, il a raflé tous les honneurs à Madagascar comme en France. Son parcours international commence aux Affaires étrangères. Il est à New York quand vient l’appel des sirènes révolutionnaires de 1972. Il rejoint alors le jeune Capitaine de Frégate Didier Ratsiraka d’abord comme protocole au ministère des Affaires étrangères, ensuite comme directeur du protocole à la Présidence… Les deux hommes ne se quitteront plus jusqu’à l’élection de Moïse Rakotosihanaka au poste de Sénateur en 2001… L'Arema est en deuil ! Nous avons perdu un frère, un camarade, un grand homme. Nous nous joignons à sa famille dans sa peine à qui nous présenterons nos plus sincères condoléances demain, vendredi 09 août 2013.

Le deuxième grand Congrès de l’histoire du parti Arema s’est tenu ce 12 juin 2013, en présence du président fondateur, Didier Ratsiraka et des représentants de tous les districts (3 par district). Un Congrès extraordinaire qui a vu la reconstitution du Comité directeur où 19 nouveaux entrants ont remplacé les démissionnaires, les décédés et ceux qui sont sortis de la ligne du Parti. En tout cas, le mot d’ordre du président fondateur a été clair à l’issue de ce Congrès extraordinaire « Les Arema doivent être fidèles, responsables et patriotes ! »

Lire la suite...