Get Adobe Flash player
En marge de la célébration de l’anniversaire de son fondateur, le président Didier Ratsiraka, le parti AREMA a tenu le tout premier symposium de son histoire, le 7 novembre dernier. Un bel événement!

Ce que la réconciliation nationale pourrait apporter

C’était une occasion pour le professeur Ange Andrianarisoa, Secrétaire national adjoint en charge d'Antananarivo de brosser la conjoncture socio-politico-economique. Le Secrétaire national,  Simon Pierre, quant à lui a exposé les grandes lignes de ce que pourrait apporter la réconciliation nationale à tous les Malgaches sans distinction d'origine, d'appartenance et d'âge. Il a rappelé, entre autres,  la possibilité - conditionnée par une réconciliation nationale – de disposer de 2 milliards de dollars par an, pendant 5 ans. Une possibilité qu’avait exposée le président Didier Ratsiraka, lors de son allocution au Carlton en octobre 2013. Au secrétaire national de rappeler que cette enveloppe est accompagnée de 250.000t de riz 50.000t de sucre et d'huile, ainsi que d’une augmentation de 50% des salaires, des retraites et des bourses pour étudiants. Le tout bien entendu sans augmenter la dette malgache et à la clé des projets agro-industriels ou tout autres projets que NOUS déciderons avec les investisseurs.

 Un vibrant appel

Pour sa part, le président Didier Ratsiraka s’est adressé aux militants et amis du Parti par téléphone. Il a, tout d’abord, souhaité un bon anniversaire au président Rajaonarimampianina, qui fêtait son anniversaire la veille du Symposium.  Ensuite, il a remercié les convives d'être venus si nombreux alors qu'il ne pouvait être présent suite au deuil qu'il venait de subir quelques semaines plus tôt et aussi du fait qu'il ait annoncé l'année dernière à Sahamadio qu'il ne souhaitait plus célébrer son anniversaire mais que cela ne les empêche pas de faire la fête. Il a, aussi, profité de cette occasion pour lancer un vibrant appel au Président Rajaonarimampianina et au FFKM de mettre au plus vite sur les rails la réconciliation.

Un parti toujours à l’écoute

Le temps des discours écoulé, le Symposium a été le théâtre d’un échange soutenu entre les membres du Comité directeur sur les militants qui leur ont soumis leurs questionnements sur la conjoncture, le parti, la réconciliation, les crèches, l'avenir des jeunes... Il fallait voir, avec quel soin les questions étaient lues, partagées et… surtout répondues ! Un parti a l'écoute de ses membres ! Un bel événement !  Un bel exemple de démocratie !... Le premier symposium et sans nul doute, ce ne sera pas le dernier.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28